vendredi 16 mai 2008

Une langue de seconde classe

Ce matin en déposant ma fille à l'école, comme à chaque matin, elle s'installe à la table à dessins. Je lui demande d'écrire son prénom en haut de la feuille. Puisqu' elle a de la difficulté à faire la lettre G, j'essaie de lui montrer comment l'écrire en minuscule. La maîtresse arrive et m'informe que ce n'est pas comme ça qu'ils font en classe. En premier se sont uniquement les lettres majuscules.
N'ayant pas le goût d'une discussion sur la pertinence d'apprendre les minuscules pour l'écriture cursive plus tard . J'ai abdiqué en écrivant un G majuscule. Puis, elle commence à me dire qu'un jour j'avais utilisé un mauvais mot pour quelque chose dont elle n'avait plus souvenir.

M : Je voulais aussi vous dire qu'une fois je vous avais entendu utiliser un mauvais mot pour quelque chose dont je me rappelle pas pour le moment.
C'est peut-être quelque chose que vous dites chez vous, mais ici on le dit pas.

Moi : Ah...et alors?

M: C'était quoi donc? (cherchant à se rappeler) Non... ça vient pas! Mais c'était pas le mot qu'on utilise.

Moi : Peut-être...mais nous c'est comme ça qu'on le dit. Avec mes enfants, je parle comme ça... je tiens à garder notre culture. (moi de plus en plus en maudit!!)

M : Tant qu'elle apprend le bon mot...

Moi : Ne vous inquiétez pas, elle apprendra tous les mots qu'il lui faut...ça s'appelle la richesse du vocabulaire!

14 commentaires:

prinsessan Fluflu a dit…

Jennifer , je suis vraiment désolée en te lisant .
J´enseigne le français comme langue étrangère et je rappelle toujours à mes élèves que le français , qu´il soit de France , du Québec , Suisse , Belgique ,ou
de pays d´Afrique etc , est toujours le français .
Toutes ces variantes font la richesse de notre langue commune .
Comment cette institutrice peut - elle avoir un esprit aussi étroit ??
Et je ne la trouve pas très correcte de te parler comme elle le fait !
Ne connait - elle pas le mot tolérance , la richesse culturelle de tous les mots ?
Mais sur quelle planète vit - elle ??
de quelle époque est - elle ??
C´est terrible ce que tu racontes!
Continue à transmettre ta langue , ta culture à tes enfants !
Elle me semble bornée !!
Offre- lui le livre suivant ( je l´ai déjà proposé à quelqu´un comme cette institutrice )
Le français d´ici, de là, de là- bas
De Henriette Walter. France Loisirs
Il y a des librairies France Loisirs partout en France , à Nice probablement !

Bonne chance !

Beo a dit…

Kin toé! (oups...)he he!

C'est pas insultant à peu près! Parfois on rencontre des gens qui au contraire sont intéressés par la différence et qui aiment apprendre nos façons de dire. C'est pas mal plus agréable à vivre ;)

Jennifer a dit…

Je connais beaucoup de gens, qui au contraire, sont très intéressés aux différences. Mais là ce matin, elle prenait son rôle d'éducatrice un peu trop sérieux à mon goût!

Danielle a dit…

Il n'y a pas de bon ou de mauvais mot!!! Il y a un usage français faisant en sorte que si on ne connaît pas le mot "correct", on ne nous comprendra pas! C'est tout!!! Taille-crayon ou aiguisoir, efface ou gomme à effacer, puzzle ou casse-tête...
C'est bonnet blanc et blanc bonnet!!

Mazsellan a dit…

J'abonde dans le sens de pinsessan fluflu... Quoique je lui donne le bénéfice du doute, à la lecture de ton billet je conclu à du mépris.

Dans mes récetns passages en France, je n'ai pas eut de problème avec ma langue et on apprécie ma différence. Mais des méprisants, il y en a partout, ici comme là, et là-bas.

Je prends bonne note du livre suggéré et je relance avec celui que je lis en ce moment : "D'où vient l'accent des québecois et celui des parisiens ?" Très intéressant. Bref, tous les français se valent et ni l'un n'est plus juste que l'autre.

Jennifer a dit…

Princessan : J'ai été très surprise de l'attitude de la maîtresse. Car jusqu'à maintenant, elle était toujours très cordiale.
Je crois sincèrement qu'elle n'a pas voulu être méprisante. Je me suis répétée la scène plusieurs fois dans ma tête ensuite. Peut-être avais-je mal interprété ses propos?
J'en viens à la conclusion, qu'il y a des personnes qui manquent d'ouverture d'esprit, qui ne sont que très rarement sortis de leur village. Je suis pour eux différente et sans le vouloir ils disent des choses(croyant bien faire) totalement aberrante.

Merci beaucoup pour la référence de livre. Ça tombe bien, je suis abonnée à France loisir!

Jennifer a dit…

Danielle : Tu m'enlèves les mots de la bouche! C'est la première fois qu'on me reproche quelque chose comme ça. Habituellement, on me laisse tranquille quand je dis, par exemple, de la gomme au lieu de chewing-gum :)!

Jennifer a dit…

Mazsellan: Je ne généralise surtout pas. Mon billet est une situation isolée. Et je sais pertinemment bien que cette situation pourrait se vivre ailleurs par d'autres personnes.

J'ai des amies qui apprécient cette différences et on échange souvent sur nos façons de dire les choses. Comme par exemple: "Se prendre la tête" versus "Se casser la tête" :).

J'ai beaucoup entendu parler de ton livre. J'ai bien l'intention de le lire aussi.

Kathy a dit…

Après prinsessan, Béo a bien résumé mon opinion (Kin toé!). :)

Cependant, c'est vraiment insultant de se faire reprendre, mais je crois (enfin, j'espère) que la plupart ne le font pas de mauvaise foi. Ils ne sont pas habitués à un autre style de français qui n'est pas mauvais, juste différent.

J'en ai vécu des expériences semblables en France, mais bon, la moindre des choses serait de ne pas corriger la personne et de faire comme si de rien était, surtout si on a compris...

Jennifer a dit…

C'est vrai que je suis sortie de la classe en beau fusil. Je lui ai répondu sec et je crois pas qu'elle va recommencer.
Mais je la vois maintenant différemment et je trouve ça dommage.

Shandara a dit…

Je reviens et je lis ça: j'en reviens juste pas! Mais c'est tellement français... heureusement qu'il y a des gens qui sont ouverts à toutes les subtilités de la langue!

Un collègue me dit souvent de ne surtout pas perdre mon accent: ils adorent!

Jennifer a dit…

Bon retour Shandara! J'espère que tu as passé de belles vacances avec ta maman. J'ai hâte de voir tes photos!

C'est la première fois que ça m'arrive une telle situation. Ça m'a beaucoup surpris.

Guy a dit…

Vraiment triste et désolant comme histoire. Hum, disons qu'il y a les gens bornés. Ce qui me fais le plus rire, c'est que les puristes de la langue s'attache à reproduire quelque chose qu'ils considèrent comme immuable sans comprendre qu'il ne comprenne rien à l'histoire.
La langue a une histoire, elle évolue.
Tu peux lire ce billet si tu veux sourire.
http://www.guycardinal.net/wordpressfr/2008/les-accents-de-france/
Il y a 26 accents en France qui sont le résidus de dialecte et de patois locaux, qui sont autant de version du français.
La prochaine fois, contente toi de dire à ton enseignante que 80% des nouveaux mots de la Francophonie proviennent du Québec et que tu préfère enseigner une langue vivante. hihihi

Jennifer a dit…

Merci Guy! Maintenant avec tous les commentaires, j'ai de bonnes idées pour des répliques. Si jamais ça m'arrive encore...
Sur le coup, j'étais si étonné que je me félicite encore d'avoir pu me défendre un peu. Mais, j'ai tellement de chose à dire sur le sujet que la prochaine personne qui me fait un commentaire de la sorte risque de mal tomber ;)!